facebook
Rechercher

Les objectifs d’Ethoparc

Ethoparc, un parc où les animaux sont compris et les Hommes entendus.

Ethoparc s’est fixé comme principaux objectifs de :

  • Faire connaitre le comportement des animaux domestiques : leur sensibilité, leurs capacités d’apprentissage et de quoi ils sont capables,
  • Améliorer le bien-être des animaux domestiques (de compagnie et d’élevage),
  • Faciliter la vie des propriétaires d’animaux,
  • Elever des animaux proches de l’humain,
  • Proposer du partage et de la coopération entre l’Homme et l’Animal.

Pourquoi se fixer de tels objectifs ?

 

Parce ce que notre société actuelle s’interroge sur la sensibilité des animaux et sur la relation entre l’Homme et l’Animal : en 2015 l’animal devient un être « doué de sensibilité » dans le code civil ; Parution de Les animaux ont aussi des droits de B. Cyrulnik, E. De Fontenay et P. Singer en 2013 ; Parution de Plaidoyer pour les animaux de M. Ricard en 2014 ; Lettre ouverte aux animaux de F. Lenoir en 2017.
Comprendre ce qu’est la sensibilité animale et améliorer le lien Homme – Animal apporte des réponses à nos interrogations sociétales et permet à chacun de se positionner.

 

Parce que c’est l’agriculture de demain qui est remise en question à travers ces questions philosophiques de la sensibilité animale. La consommation de viande et ses modes de productions sont sans cesse questionnés : Une production extensive nourrira t’elle toute la planète ? Vivrons-nous encore avec des animaux si nous continuons à consommer de moins en moins de viande ? Il y aura-t-il encore des prairies ? La consommation de viande est en baisse en France depuis 10 ans – d’après la-viande.fr étude CREDOC 2007, 2010, 2013, 2017.
Comprendre les capacités des animaux et élever des animaux proches de l’Homme permet à tout un chacun de vivre avec un animal domestique afin de maintenir les espèces qui sont aujourd’hui principalement élevées pour la consommation : poule, lapin, cochon, vache, mouton, chèvre…

 

Parce que les animaux de compagnie sont de plus en plus nombreux en France : plus de 63 millions en 2012 selon une enquête du FACCO. Les propriétaires d’animaux sont toujours plus nombreux à être convaincus de l’intelligence de leurs animaux. Est-elle réelle ou font-ils part d’anthropomorphisme ? Par ailleurs, les troubles du comportement des animaux liés à l’inadéquation entre l’animal et société humaine (milieu urbain, incompréhension de l’homme, …) s’en suivent : d’après Comportement du chien –Ethologie et applications pratiques de I. Vieira, 2012

 

Mieux comprendre les comportements des animaux de compagnie et améliorer la coopération Homme-Animal est essentiel pour intégrer intelligemment l’animal à la vie des Hommes.

efficitur. id, ut consequat. velit, dictum sem, Donec ipsum commodo